Saison 3

3 articles in category Saison 3 / Subscribe


Tt

u vas vraiment nous parler de la Corse ? Je ne pense pas. Nous servir la soupe beauté insulaire, folklore et terrorisme pastoral ? Je ne pense pas. Tenter de retranscrire l’habitus social aussi moqué qu’envié ? N’essaie pas. Tu t’englues dans ce filet géant, déployé quelques semaines lors de la migration des gnous. Harassant cône de farniente dans lequel vient s’échouer tout ce que le balnéaire peut charrier d’horreur concentrationnaire. Sans distinction de classe: des yachts en queuleuleu aux go-pro sur les routes sinueuses. Chacun vient ici pour encombrer les clouds en surchauffe d’images mainte fois vues, de bons plans comme s’il restait quelque chose à découvrir, engloutissant des charcuteries corses élevées dans le Finistère, saturant les STEP locales et transformant la capacité d’accueil en porte de sortie. Et lorsque la grande bouche des ferries se referme sur le bronzage, elle laisse derrière elle son flot d’emballages, tubes de crèmes solaires et ondes radio sans écho. Finalement, cette introduction étant celle du touriste râlant de sa propre misère, capable pour justifier son propos de dire « la Corse s’est mieux en janvier », nous parlerons ici de la Corse car nous y passâmes d’admirables soirées, au milieu d’une infâme cohue, nous pâmant d’amour pour d’impayables artisans. Incorrigibles nous sommes.


Continue Reading →

Ddès l’instant où tu as réalisé que tu ne te réaliserais pas, tu as pris les devants et des décisions qui à défaut d’avant-garde seraient rassurantes pour ton entourage. Tu aimes évoluer calmement à la recherche de sensations fortes, sans te disperser ou sacrifier au risque ton équilibre. Tu sais également qu’ils sont nombreux à vouloir atteindre « l’équilibre de la nature » et non sans malice tu repenses aux équations logistiques [x t+1 =K xt(1-xt)]. N’en déplaise aux tenants du sacro-saint équilibre de la nature, une population subit des oscillations chaotiques où les effondrements suivent les périodes de croissances exponentielles. Oui déterminisme et aléatoire ne sont pas incompatibles. Tu le sais car tu aimes saisir l’épaisseur des données et bâtir ta vie sur des bases solides. Et finalement tu refuses de participer à cet événement culturel immanquable, préférant rester dans ta chambre, chantant à tue-tête du Neurosis, méditant sur les vers de ce bon vieux naturaliste « I would rather be ashes than dust ». Continue Reading →

Ttu fuis les allégations santé dans ton alimentation. Conscient des manipulations marketing et des sous-jacents ethnocentrés, tu préfères te consacrer à la consommation de purée en flocons. Une recette simple et originale, basé sur un végétal de saison. Le flocon de purée est toujours disponible. Tu sais bien que des personnes soumises à une légère odeur de melon choisiront un dessert à faible densité énergétique. Quelque chose de frais. La nourriture comme représentation n’a pas de secret pour toi. Tu sais également que les fibres de coton, dont la production exigea déplacement de populations, sont habilement remplacées par des fibres synthétiques dérivées du pétrole. Dont l’extraction, technologiquement plus ou moins complexe, exige déplacement de populations. Alors tu t’interroges sur le sens de la vie et projette de créer un groupe expérimental basé sur les affinités illusoires. En ces périodes de crise, restons soudés. Comme disait une meuf que je ne connais pas mais qui écrit la nuit sur les murs avec un poska « lutte, tu n’es pas seul ».

Continue Reading →